Tous les clignotants sont au vert pour le Groupe Telnet Holding. Le spécialiste de l’ingénierie et du conseil en technologie a affiché un bon cru 2021 marqué par un rebond généralisé et une croissance à deux chiffres au niveau de ses indicateurs d’activité. Par ailleurs, Telnet est parvenu à consolider significativement ses marges et sa rentabilité.

En mode « Télétravail » depuis la mise en place de mesures de confinement pour endiguer la propagation de la pandémie Covid-19 et en étant bien positionné sur les technologies numériques, Telnet est parmi les rares groupes à avoir pu résister sur la période 2020-2021 aux retentissements de la crise. Cette crise va faire faire un grand bond en avant pour les technologies numériques, Télétravail, paiements digitaux et utilisation de logiciels. Autant d’activités sur lesquelles le Groupe est bien positionné aujourd’hui.

Dans les prochaines années, la feuille de route tracée par l’équipe de direction prévoit une poursuite de l’internationalisation et de la montée en compétence technologique pour se positionner sur les satellites, les drones, les voitures électriques et la robotique. 2022 devrait être l’année du passage aux applications du nano satellite « Challenge One » dans le domaine de l’agriculture, de la sécurité, de l’énergie et de l’environnement. 2023 sera l’année de la commercialisation des services liés à « Challenge One ».

La valorisation du titre nous semble tentante pour une valeur technologique, sur la base du périmètre actuel de Telnet et comparativement à la médiane internationale. Par ailleurs, les nouveaux projets devraient donner un nouvel élan au Groupe sur le long terme. Nous réitérons notre opinion à l’ « Achat » sur Telnet au regard de ce potentiel de croissance, de la qualité des fondamentaux et du profil « High Tech » du Groupe, tout en suivant de près l’impact de l’activité « satellites » sur les revenus et les marges du Groupe.