BVC | Résultats des sociétés cotées S1-2023 : Des réalisations sectorielles disparates au S1-23

Le premier semestre de l’année 2023 a été marqué par une décélération visible du niveau d’inflation tant à l’international qu’au niveau national. En effet, le taux d’inflation au Maroc est passé d’un plus haut de 10,1% en février à 5,5% en juin 2023. Parallèlement, Bank Al-Maghrib a marqué durant le mois de juin une pause dans sa politique monétaire en maintenant son Taux Directeur inchangé à 3,0% et ce, après un relèvement de +50 PBS en mars de la même année.

Au terme de ce premier semestre, 71 sociétés cotées ont publié leurs réalisations opérationnelles  et financières. Il s’agit d’une croissance bénéficiaire récurrente de +2,4% (hors provision par Maroc Telecom d’une amende de 2,45 MMDH au S1-22 ). Une évolution conforme aux attentes des investisseurs dont 62% anticipaient des résultats ordinaires et/ou mitigés (Cf. AGR Indice de Confiance T2-23). En témoigne la correction de l’indice MASI de -3,4% depuis août 2023, un scénario exposé lors de notre dernière édition de l’AGR House View (Cf. AGR House View Août 23).

À l’analyse de la masse bénéficiaire agrégée du marché Actions lors de ce premier semestre, nous aboutissons aux conclusions suivantes :
- Hors secteur bancaire, la marge opérationnelle récurrente de la cote passe de 17,7% au S1-22  à 16,6% au S1-23, soit un recul de -1,1 points. À la lecture des communiqués de presse des sociétés cotées, nous relevons plusieurs facteurs derrière cette évolution à savoir : (1) La  baisse des prix de vente de certains produits, (2) La persistance des tensions inflationnistes sur certains intrants et enfin (3) La politique volontariste de réduction des stocks ;

- Le secteur bancaire représente le premier contributeur à l’évolution des profits récurrents agrégés de la cote, à travers une hausse de +1.478 MDH de ses bénéfices contre une progression de seulement +408 MDH pour l’ensemble des sociétés cotées. Hors Banque, la croissance bénéficiaire récurrente ressort en territoire négatif, soit une baisse de -10,5% ;

- Le secteur minier a lourdement pesé sur l’évolution de la masse bénéficiaire récurrente du marché. En effet, les profits du secteur ont reculé de -874 MDH suite aux réalisations du Groupe Managem.

 

Download (650.83 KB)

 


POPULAR REPORTS